Visiter l’usine de Boeing à Everett

Où aimeriez vous voyager?

Regarde si le voyage que tu souhaites faire est sur mon site :)

Visiter l’usine de Boeing à Everett

L’aérien c’est mon domaine. Mes six années de travail à l’aéroport m’ont permis d’améliorer mes connaissances et à ce jour, la plupart des types appareils, le noms des compagnies aériennes, les différents métiers de l’aérien n’ont plus vraiment de secrets pour moi.  Pourtant, je fais partie de ces personnes qui arrivent encore à être émerveillées à chaque fois qu’elles voient un avion décoller. Je ne peux m’empêcher de me dire que c’est fabuleux ce qu’on est arrivé à réaliser en à peine un siècle.

Ce fut une évidence lorsque j’ai passé la frontière Américaine qu’il fallait s’arrêter à Everett pour découvrir enfin la fabrication de ces imposantes machines, capables de voler et de traverser le monde en quelques heures. Cette fantastique usine se trouve à mi-chemin entre la frontière Canadienne/Américaine et la ville de Seattle dans l’État de Washington.

Visite de l’usine Boeing:

Après une traversée un peu compliquée (et surtout avec surtout beaucoup d’appréhension) de la frontière américaine je suis malgré tout arrivée heureuse et soulagée devant l’entrée du Future of Flight Aviation Center & Boeing tour. Comme je n’avais pas réservé en avance et qu’on était encore fin août en période de vacances scolaires, j’avais peur que les visites soient complètes.. Mais finalement elles n’étaient pas remplies et ont lieu toutes les 15 minutes. Il faut juste savoir que vous ne pouvez rien emporter avec vous. Vous n’avez pas le droit au sac à main, appareil photo ni même votre téléphone. On vous le répétera tout le long et même un policier viendra vous faire la morale. Soit disant c’est pour éviter que le téléphone sonne ou tombe sur les ouvriers, je pense plutôt que c’est une histoire  de copyright afin de protéger leur travail…

 

 

 

On se rend dans une sorte d’auditorium où est projeté un petit film pour nous présenter Boeing et les appareils qu’ils ont inventés depuis le 20ième siècle. Je vous épargne tout ce mini-show à l’américaine… Une fois terminé, nous sommes séparés en deux groupes. Un bus nous entraîne en direction de l’immense hangar où sont construits les Boeing 747, 767, 777 et bien sûr le dernier en date : Le Dreamliner.

 

Il faut savoir que l’usine de Boeing est le bâtiment qui a le plus grand volume non seulement aux États-Unis mais aussi dans le monde entier. Une partie du travail est désormais léguée auprès d’une différente location.

 

On ne reste pas très longtemps sur place car on est beaucoup de groupes mais j’ai trouvé ça extrêmement intéressant de voir les ingénieurs à l’œuvre. C’est tellement incroyable de voir ses avions en pleine construction sans peinture et comment les pièces sont assemblées les unes aux autres. Nous avons pu voir dans la première chaîne de montage la queue d’un Boeing 747 et dans la seconde on a pu admirer l’assemblage de plusieurs Boeing commandés par des compagnies du monde entier. Notre guide était vraiment passionnée, elle expliquait bien et prenait le temps de réponse à toutes les questions posées.

 

 

Pour ce qui est de la partie musée, je dois avouer qu’elle n’est pas pas vraiment passionnante et j’ai trouvé que cela s’adressait plutôt à un jeune public. Si vous voulez faire quelques photos, vous pourrez le faire du haut de la terrasse mais il vous faudra un bon zoom. Il est possible également d’assister au décollage des appareils qui sont en test.

 

 

Infos pratiques:
Parking gratuit sur place. Entrée de 25$ pour un adulte. Des casiers gratuits sont à l'entrée pour déposer vos affaires personnelles, notamment les téléphones portables qui sont interdits. Les tours sont seulement en anglais et durent en moyenne 90 minutes.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Myriam

Myriam

Passionnée de Photographie depuis ma tendre enfance, et après une licence en arts de la scène, spécialisée en photographie, je suis partie un an aux états unis. Depuis je ne rêve que de voyages, que de partir à l'autre bout du monde. Alors dès que possible, je prends mon appareil photo, mon billet d'avion, et je m'en vais là où mes coups de cœur m’emmèneront.

LEAVE A COMMENT

Laisser un commentaire