Sports et activités à faire en Ardèche dans la vallée de l’Eyrieux

Où aimeriez vous voyager?

Regarde si le voyage que tu souhaites faire est sur mon site :)

Sports et activités à faire en Ardèche dans la vallée de l’Eyrieux

Tout proche de Lyon, en à peine 1 h 30 de route et à 45 minutes de Valence (pour ceux qui souhaiteraient venir en train), la vallée de l’Eyrieux reste un peu plus méconnue du grand public comparé au sud de l’Ardèche et de ses fameuses gorges près de Vallon-Pont-D’arc. Je ne connaissais évidemment pas ce coin caché (honte à moi qui n’habite pas très loin) avant que l’office de tourisme ne me propose de venir découvrir cette charmante partie de l’Ardèche. D’autant plus, qu’elle regorge d’activités en tout genre : pour tous les sportifs ainsi que ceux qui aiment faire des activités pendant leurs vacances, elle sera certainement plus que parfaite pour vous.

Pendant quatre jours de fun et d’aventures, j’ai eu la chance de tester plusieurs activités que je n’avais jamais encore faites auparavant : du canoë, de la pêche à la mouche ou même tester les parcours d’un parc d’aventure. Je vais de ce pas vous détailler toutes ces nouvelles expériences qui ont été plus que réussies pour moi. Bon par contre, je ne suis toujours pas sûre d’avoir le bon coup de main pour pagayer et pour pêcher …

Aquarock mélange d’accrobranche et de parc d’aventures:

La première activité que j’ai eu le plaisir de découvrir en Ardèche fut un parc d’aventures qui se nomme l’Aquarock.

Avant de partir, j’ai voulu me renseigner pour savoir dans quoi je m’aventurais et j’avais décidé de regarder quelques vidéos en ligne… Je vais vous faire une confession: j’ai commencé un peu à stresser quand j’ai vu la hauteur et la longueur de la tyrolienne…. Je n’en avais jamais fait et je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Heureusement, lorsque je suis arrivée, j’ai été rassurée de voir que des enfants de tout âge étaient sur le terrain.. Si eux, ils peuvent le faire alors pourquoi pas moi ?

Nous avons eu également le droit à un briefing de quelques minutes. Quand j’ai vu notre équipement, j’ai commencé à me rassurer. Le matériel était vraiment adapté et plus que sécurisé, avec un système magnétique qui fait qu’il est impossible qu’on se décroche. Tout le long du parcours, on est non stop protégé grâce à ce système et on ne peut se décrocher qu’une fois arrivé qu’en toute fin du parcours choisi.

Après avoir mis les gants, le casque et appris sur un mini parcours comment utiliser mon équipement, me voici en route pour le parcours vert intermédiaire. J’ai été plutôt étonnée de voir à quel point c’est très facile de prendre le coup de main avec les mousquetons. En quelques minutes à peine, vous vous sentirez à l’aise.

Pour mes débuts j’ai été un peu prise de vertige sur certains ponts suspendus, mais je me suis sentie étrangement super à l’aise à chaque tyrolienne. Il m’a fallu environ 40 minutes pour faire ce premier parcours avant d’enchaîner sur le bleu. Celui-ci est déjà un peu plus sportif et demande un peu plus de force dans les bras. Il est moins long mais les activités durent plus longtemps et surtout vous finissez avec la fameuse tyrolienne de 250 mètres de long. Pour ne pas avoir peur, j’ai essayé de ne pas y penser pendant tout le temps que j’étais sur le parcours.  Et même si j’ai ressenti pendant quelques secondes un peu d’appréhension au moment de me lancer, j’ai fini par tout oublier tellement c’était magique de se retrouver là suspendue au dessus du vide. Au contraire de ce qu’on peut croire, cela ne va pas vite, et la descente est même plutôt douce. Une fois arrivée en bas, je n’avais qu’une envie: celle de recommencer.

Malheureusement, le temps passe trop vite, et je n’ai pas pu tester le parcours rouge avec sa tyrolienne de 300 mètres, mais je vous assure que ce n’est que partie remise.

Pour ceux qui ont le vertige, le parcours vert reste quand même pas très haut et plus accessible. Et si vous avez des enfants en bas âge, vous avez même un petit parcours qui leur est tout à fait adapté.

Après avoir dépensé tout plein de calories, vous pouvez vous restaurer à la cabane qui se trouve juste à côté de l’endroit où vous prenez le matériel. J’ai dégusté une bonne salade gourmande qui m’a bien aidée à me remettre de toutes ces émotions de la matinée.

Le parc est ouvert d’avril à septembre et il est accessible dès l’âge de 2 ans. Le temps passé est limité jusqu’à 3 heures sur le parc et vous avez une surveillance constante entre les activités.

aquarock ardeche

aquarock ardeche

aquarock ardeche sport aventure

® crédit photo Lalydo

® crédit photo Kikimagtravel

aquarock ardeche sport aventure

® crédit photo Lalydo

aquarock ardeche sport aventure

® crédit photo Lalydo

aquarock ardeche sport aventure

® crédit photo Lalydo

aquarock ardeche sport aventure

aquarock ardeche sport aventure

 

Canoë le long de l’Eyrieux :

Notre aventure de l’après-midi a commencé au parking du loueur de canoë à Eyrieux Sport. On a récupéré tout d’abord notre gilet de sauvetage avec un tonneau pour mettre nos affaires au sec (comme le smartphone, l’appareil photo ou bien la serviette de bain), puis on a pris une navette qui nous a ramené à l’Aquarock où se trouve le point de départ de notre périple.

Vous pouvez choisir entre un canoë simple ou double. Comme c’était notre première fois à toutes, on a trouvé plus marrant de prendre un double pour tester ensemble. Cependant, il faut savoir que le simple est plus facile à manier que le double (surtout lorsque le niveau de l’eau est assez bas et que votre canoë racle contre les pierres). Une fois prêtes, nous sommes montées dans le canoë et histoire de vous mettre bien dans le bain (sans mauvais jeux de mot), on s’est fait pousser sur une sorte de toboggan en bois avant de se retrouver éclaboussées et que notre canoë se trouve submerger par l’eau. On était bien trempé même avant d’avoir commencé à ramer.

On a essayé de prendre le coup de rame, mais cela n’a pas été chose facile. On peut s’arrêter à tout moment si on souhaite se reposer un peu et reprendre quelques forces. Plusieurs fois sur notre parcours, on s’est retrouvé à prendre des petits toboggans qui nous donnaient de l’élan. Le cours d’eau étant un peu plus sec en été, on s’est retrouvé plusieurs fois coincées sur les pierres. On a du souvent pousser le canoë pour repartir. Ma patience étant limitée, j’ai parfois bien râlé sur le moment, mais au final et y repensant, je me moque de moi-même. Après 5 kilomètres, on a enfin trouvé notre arrivée avec quelques jolies courbatures aux bras et des bleus aux fesses !

Le mieux est quand même de venir en faire pendant les périodes un peu plus pluvieuses en Ardèche comme au printemps ou à l’automne pour éviter comme nous de rester souvent coincées sur les pierres. Mais cela ne nous a pas empêché de rigoler et de s’amuser comme des enfants !

 

canoe eyrieux ardeche

aquarock ardeche sport aventure

 

aquarock ardeche sport aventure

Merci Lalydo pour la photo !

aquarock ardeche sport aventure

aquarock ardeche sport aventure

Merci Kikimagtravel pour la photo !

aquarock ardeche sport aventure

aquarock ardeche sport aventure

aquarock ardeche sport aventure

aquarock ardeche sport aventure

aquarock ardeche sport aventure

aquarock ardeche sport aventure

 

Faire du vélo sur la Dolce Via et la Via Rhôna

J’adore faire du vélo. Si je pouvais seulement me déplacer qu’en vélo, je serais la plus heureuse. Alors quand on m’a dit que j’allais me balader le long de la dolce Via en Ardèche et une petite partie de la Via Rhôna, j’étais impatiente de me mettre en selle. On a récupéré auprès de Eyrieux Sport notre petit vélo bleu avec un côté vintage et girly qui m’a tout de suite plu . Mon chemin a commencé à Ollières avant de redescendre tout le long de l’Eyrieux en suivant la Dolce Via pour arriver à Voulte-sur-Rhône.

On s’est régulièrement arrêté pour profiter du magnifique paysage et de la vue sur les petits villages typiques ardéchois comme Saint-Laurent-du-Pape. La voie était très agréable. Au départ, elle est pleine de petits cailloux, mais sur une longue partie elle est goudronnée. Cela n’est pas très gênant si vous avez des bons pneus à vos vélos comme ceux qu’on avait.

Petit conseil, ne faites pas comme moi. Pensez à bien vous mettre sur la droite quand vous roulez pour laisser le passage à ceux qui arrivent en face ou à bien mettre sur le bord du chemin quand vous vous arrêtez…

En allant à un rythme tranquille, on a du mettre une heure trente pour rejoindre la Voulte-sur-Rhône. On est arrivé à temps pour profiter du marché du vendredi matin. Pour l’instant, la fin du chemin n’est pas encore tout à fait bien indiqué, alors n’hésitez pas à demander le chemin aux locaux qui vous renseigneront avec un grand sourire.

On a ensuite traversé le pont à côté du marché pour rejoindre la Via Rhôna. J’étais contente d’enfin rouler dessus, car étant lyonnaise, j’en ai souvent entendu parler. J’ai d’abord été subjuguée devant la beauté et les couleurs de l’eau du fleuve qui semble si différente de celle que je connais. Mais une fois du côté drômois et sur le long de via Rhôna, j’ai trouvé le chemin moins intéressant que la Via dolce, du côté de l’Ardèche, qui présente de plus jolis paysages.

Après environ 25 kilomètres de vélo, je peux dire que j’ai adoré cette nouvelle expérience. Dans ce sens, c’est plutôt facile à rouler et on a peu de pentes. Elles seront certainement plus difficiles si vous les prenez dans le sens inverse du nôtre.

 

velo dolce via ardeche

velo dolce via ardeche

velo dolce via ardeche

velo dolce via ardeche

velo dolce via ardeche

® crédit photo Lalydo

 

Pêche à la mouche en Ardèche :

Je n’aurais jamais cru ça un jour dans ma vie, mais à ce jour et grâce à ce séjour en Ardèche, je peux dire que j’ai pêché. Avant toute chose, je tiens à vous expliquer la pêche à la mouche. Elle consiste à utiliser comme appât des mouches qui sont faites pour ressembler aux insectes le plus fidèlement possible et créer l’illusion pour que le poisson soit trompé. Les pêcheurs ne vont que dans des eaux dites no-kill, c’est-à-dire que le poisson doit être relâché une fois qu’il a été attrapé. Les pêcheurs que j’ai rencontré (de l’association « pêchez l’Ardèche ») m’ont surpris dans le bon sens du terme par leur préoccupation de l’environnement et leur respect de l’écosystème. Ils stoppent également la pêche lorsque c’est la période de reproduction des truites.

Après m’être entraînée à faire quelques mouches, et obtenu mon permis de pêcher pour la journée, j’ai enfilé une super combinaison de pêche avant de m’enfoncer au milieu des herbes et des roches pour suivre mes guides du jour. J’ai une confession du jour : je me suis totalement trompée sur cette activité car je pensais qu’il fallait être statique alors que pas du tout. On a été quasi tout le temps en mouvement. Après une heure de tentatives infructueuses, on a finalement attrapés quelques petits poissons tout mignons qu’on a évidemement tout de suite relâchés.

J’ai fini par tester à mon tour la pêche, mais clairement je ne suis pas faite pour ça. Il faut vraiment s’entraîner pour avoir le coup de main et un bon lancer s’apprend. Je ne perds pas espoir qu’un jour je sache faire correctement !

Même si c’est tout de même une activité plus lente et qui demande de la patience, j’ai tout de même apprécié ce moment et de découvrir la pêche à la mouche dont je ne connaissais que le nom.

Toute bonne partie de pêche digne de ce nom se termine avec un super pique nique. Cela nous a permis de découvrir essentiellement des produits du terroir et de faire une petite dégustation des produits qui sortent directement des fermes alentours en Ardèche. Je me suis régalée avec tous ces produits délicieux.

 

peche mouche ardeche

peche mouche ardeche

peche mouche ardeche

peche mouche ardeche

peche mouche ardeche

peche mouche ardeche

peche mouche ardeche

peche mouche ardeche

Notre plus grosse prise !

 

Pique nique ardéchois

Pique nique ardéchois

 

Hébergement :

Pour se loger près de toutes ces activités qui se trouvent à Ollières sur Eyrieux en Ardèche, je peux vous proposer de rester au camping du Mas de Champel. Je ne suis pas très camping à la base, mais j’aime le fait qu’il offre différents hébergements avec des espaces pour les tentes et campings cars, mais aussi des mobil homes ou même des bivouacs. Vous en avez pour tous les goûts et pour tous les budgets.

Si vous n’avez pas prévu à manger, je vous conseille de vous rendre au restaurant. J’y ai goûté un gratin de ravioles au bleu. Et franchement mes papilles me remercient car c’était un vrai délice.

 

camping mas de champel ardeche

camping mas de champel ardeche

camping mas de champel ardeche

camping mas de champel ardeche

 

*Je tiens à remercier l’office de tourisme de l’Ardèche de m’avoir proposé de participer à ce blog trip, ainsi que l’Ardèche Buissonnière pour son accueil. Avec mes trois autres copines blogueuses Laëtitia de Kikimagtravel, Aurélie de Lalydo et Clémentine de Mylittlepipedream, nous sommes parties à la découverte de l’Ardèche et nous avons eu quatre jours pour ressortir émerveillées de la vallée de l’Eyrieux. On a pu alterner entre programme et temps libre pendant lesquels nous avons pu visiter ce qu’il nous plaisait. On s’est fait également interviewées par une journaliste du Dauphiné. Si vous êtes curieux, je vous mets le lien: https://www.ledauphine.com/ardeche/2018/09/03/quatre-blogueuses-a-la-decouverte-du-centre-ardeche

Même si cet article fait suite à une invitation, je tiens à préciser que je n’ai aucune obligation concernant mon article et que ce sont mes mots ainsi que mes propres ressentis que je vous ai partagé.

Myriam

Myriam

Passionnée de Photographie depuis ma tendre enfance, et après une licence en arts de la scène, spécialisée en photographie, je suis partie un an aux états unis. Depuis je ne rêve que de voyages, que de partir à l'autre bout du monde. Alors dès que possible, je prends mon appareil photo, mon billet d'avion, et je m'en vais là où mes coups de cœur m’emmèneront.

3 Comments

  • kikimagtravel

    « Petit conseil, ne faites pas comme moi. Pensez à bien vous mettre sur la droite quand vous roulez pour laisser le passage à ceux qui arrivent en face ou à bien mettre sur le bord du chemin quand vous vous arrêtez…  » J’en pouffe encore de rire rien que d’y penser :p en tout cas très sympa de lire tes impressions, je te reconnais bien, j’ai l’impression de discuter avec toi une nouvelle fois 🙂

    12 septembre 2018 at 17 h 37 min
  • Micheline

    Article très argumenté, les photos reflètent la douceur de vivre de ce merveilleux petit coin d’Ardèche . 😍😍😍😍

    12 septembre 2018 at 19 h 18 min
  • Lalydo

    Qu’est-ce que c’était bien ! J’ai très envie de recommencer toutes ces activités !

    13 septembre 2018 at 22 h 04 min
LEAVE A COMMENT

Laisser un commentaire