Christianshavn et la ville libre de Christiania

Où aimeriez vous voyager?

Regarde si le voyage que tu souhaites faire est sur mon site :)

Christianshavn et la ville libre de Christiania

Quand les personnes qui sont déjà allées à Copenhague vous racontent leur expérience dans la ville, elles vous parlent toutes de christiania comme le quartier à ne pas louper. Et toutes ont la même réaction de vous prévenir « Attention il ne faut pas prendre de photos dans pusher street…sinon les dealers ne vont pas aimés ». De quoi vous poser quelques questions tout de même… Alors évidemment c’est intriguée que je suis partie à la découverte de l’ilôt de Christianshavn et de son quartier auto-proclamé comme « ville libre » de Christiania.

 

christiania5

 

Vue sur Copenhague

Avant d’arriver à ce « célèbre » quartier, j’ai pris le temps de visiter Christianshavn et de me promener dans les rues adjacentes pour finir par grimper tout en haut de l’église de Notre Sauveur. 400 marches très étroites à gravir, me voici à l’extérieur où je dois encore escalader les dernières marches qui m’emmènent au sommet, non sans avoir le cœur qui palpite avec le vent qui me fait légèrement valser. Mais avec la vue panoramique qui s’offre à moi, j’oublie vite cette sensation de vertige pour me consacrer uniquement à ma passion favorite: les photos. Je fais le tour pour ne rien louper, au loin on voit les éoliennes, et tous les châteaux de la ville qui m’ont l’air si minuscule d’un coup. Je redescends ravie de mes clichés, et peut continuer mon chemin. Entrée à 8 euros pour avoir la vue imprenable, ou inclus dans la city card.

 

eglisesaintsauveur

vuecopenhague

vuecopenhague3

vuesaintsauveur

 

Christiania

J’appréhendais ce moment où j’allais enfin rencontrer la fameuse rue « pusher street » et dégainait avec prudence mon appareil photo. Je pénètre alors dans le parc qui se trouve devant moi, et j’entends me dire  » No picture in pusher street ». Bon en fait je n’avais pas tout compris, mais à partir du moment où vous rentrez dans le quartier de Christiania, vous êtes quasiment dans cette rue, et mieux vaut éviter d’enfreindre leur loi. Une dame s’y est risquée malgré tous les panneaux d’interdiction de prendre des photos, je peux vous dire qu’elle s’est pris une bonne engueulade.

 

christiania

 

Je reconnais qu’en entendant parler de ce quartier, je ne m’attendais pas du tout à cela. C’est vrai que du fait qu’aucune photo ne soit sortie garde cette part de mystère. Et qu’on arrive encore à avoir des surprises. Vous allez trouver plein de maisons peintes, colorées, taguées, des gens qui aménagent à leur façon leur jardin et leur maison, des petits commerçants qui nous vendent des produits au cannabis, des sacs et vêtements babas-cool, et puis des petits restaurants où les jeunes de la ville viennent se retrouver. Malgré les fréquentations (dealers, junkies…), je n’ai pas trouvé en plein jour cet endroit trop dangereux, mais j’avoue que je ne risquerais pas de m’aventurer en pleine nuit! Vous pourrez vous arrêter au musée de Christiania dans l’enceinte du parc qui propose des expositions d’art en tout genre.

 

christiania4*

christiania3

christiania2

christiania6

 

 

Copenhaguen Street Food

Pour finir la balade du quartier, j’ai continué pendant presque 1 km pour rejoindre le Copenhaguen Street Food  sur l’île de Paper Island (Papirøen), qui a établi ses quartiers dans un ancien entrepôt d’imprimerie et à côté de l’Experimentarium City Science Museum. C’est un endroit très agréable à venir où tous les jeunes de la ville semblent s’être donnés rendez-vous ainsi que les touristes curieux. A l’intérieur, vous avez de nombreux stands où vous trouverez des plats de tous les pays du Mexique, en passant par le Maroc, l’Italie, et sans oublier les gros hamburgers à l’américaine. Pour ce qui est des tarifs, vous pourrez trouver entre 6 euros à 12 euros environ. Je reconnais que pour la qualité de la nourriture, j’ai été un peu déçue, c’est très loin d’être exceptionnel..

 

copenhaguestreetfood

copenhaguestreefood

streetfoodcopenhague

 

A l’extérieur, vous avez de grandes tables, ainsi que des caisses en bois pour vous installer pour manger, ou même pour prendre un bon bain de soleil près de l’eau. Certains s’installent même en famille sur des transats au bord de l’eau. Un moment particulier qu’il ne faut pas louper si il fait très beau lors de votre séjour. Vous serez même surpris de voir en fin de journée que vous avez grave bronzé! 😉

 

copenhaguepapierenstreetfood

papierencopenhague

 

Si certains veulent retourner dans le centre-ville en bus, prenez le 9A l’arrêt est à 500 mètres du Copenhagen street food.

Si vous avez loupé mon premier article sur Copenhague, vous pouvez toujours le retrouver en suivant ce lien : http://www.mymyroadtrip.com/city-break-a-copenhague/

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Myriam

Myriam

Passionnée de Photographie depuis ma tendre enfance, et après une licence en arts de la scène, spécialisée en photographie, je suis partie un an aux états unis. Depuis je ne rêve que de voyages, que de partir à l'autre bout du monde. Alors dès que possible, je prends mon appareil photo, mon billet d'avion, et je m'en vais là où mes coups de cœur m’emmèneront.

1 Comment

  • Micheline

    Les photos sont top et reflètent parfaitement l ambiance de ce quartier quI m a séduite ….😍

    20 juin 2016 at 13 h 04 min
LEAVE A COMMENT

Laisser un commentaire