Qu’est ce que les ZTL en Italie ?

Où aimeriez vous voyager?

Regarde si le voyage que tu souhaites faire est sur mon site :)

Qu’est ce que les ZTL en Italie ?

Je pense que tous les touristes du monde se sont fait avoir au moins une fois en allant en Italie avec ces ZTL.

C’est pourquoi j’écris cet article pour vous prévenir, vous, futur touriste en Italie de l’existence de ces ZTL.

ztl-roma

 

Définition de la ZTL:

Alors qu’est ce que ça veut dire ? En Italien, c’est Zona a Traffico limitato, c’est une zone de trafic limité où seules les voitures enregistrées peuvent accéder (riverains, policiers, ambulances, pompiers, ect..). Elle se trouve souvent dans le centre ville / centre historique, et est notifiée par un panneau écrit seulement en italienzone trafic limité avec des heures à respecter. Les villes principales sont souvent en Toscane: Florence, Pise, vous pouvez aussi le retrouver à Milan, Rome, Naples, Palerme, Bologne, Turin, et bien d’autres… L’objectif est de limiter la pollution, le bruit, faciliter la circulation et la sécurité des piétons. Dans le principe c’est bien. Mais si vous n’êtes pas au courant, là ça devient vite moins bien. Et ne comptez pas sur votre GPS pour ☞éviter ces zones.

Si vous pénétrez à l’intérieur de celle-ci, vous vous faites flasher automatiquement à l’entrée et à la sortie afin que votre plaque d’immatriculation soit vérifiée. Si votre plaque d’immatriculation n’a pas été enregistrée, vous recevrez une amende. Ils ont 360 jours après votre venue pour vous réclamer les sous pour une voiture privée et 380 jours pour une location. Après cette date vous n’êtes plus obligé de payer, vous pouvez faire un recours moyennant 38 euros de frais.

Vous pensez peut être qu’en étant touriste, vous n’allez rien avoir. Détrompez vous ! Les italiens, ces petits malins, sont totalement au courant que 90% des touristes ne connaissent pas cette procédure, et n’hésitent pas malgré tout à envoyer les contraventions qui sont de l’ordre d’environ 110 euros (ça dépend de la ville). Et si vous prenez une voiture de location, votre loueur ne s’empressera pas de vous le dire car il touche de l’argent dessus. Pour communiquer vos infos à la police, il vous chargera de 30 ( à 50) euros par contravention. De plus il vous enverra les contraventions non payées. Si votre hôtel se situe à l’intérieur de la ZTL, prévenez-le que vous vous rendez en voiture. Il est censé faire les démarches pour que votre voiture fasse partie de la liste blanche et pour pouvoir vous garer ou décharger les bagages en toute tranquillité (attention pas de circulation permise).. C’est seulement en principe car ils le font rarement dans la réalité.

 

Faut-il vraiment payer l’amende?

D’après certaines personnes c’est mieux en effet (et ça reste la loi), surtout si vous comptez retourner sur le territoire italien. Attention, certains se font convoqués auprès des bureaux de police en France pour ce genre d’impayés. Ils n’ont aucun ordre pour vous faire payer, juste dire aux autorités italiennes  que vous vous êtes bien présentés. C’est sûr que ça nous fait rager, mais malheureusement c’est leur code de la route.

MISE A JOUR: suite à des accords signés entre les deux pays, si un automobiliste français se fait flasher en Italie il devra s’acquitter de son amende, mais rien n’est précisé pour les ztl par contre.

 

Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de prendre un hôtel un peu éloigné, et de faire tout à pied ou en transport en commun. (La plupart des city card vous propose les transports gratuits). Et renseignez-vous bien sur les villes que vous comptez visiter avant de partir.

 

Personnellement, à force de faire plein de petits villages en Toscane, j’ai dû me tromper au moins deux trois fois.. Par chance et après plus de 360 jours, je n’ai jamais rien reçu.

 

Lien un peu ancien, mais toujours utile: http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/l_italie_met_ses_touristes_a_l_amende

Enregistrer

Myriam

Myriam

Passionnée de Photographie depuis ma tendre enfance, et après une licence en arts de la scène, spécialisée en photographie, je suis partie un an aux états unis. Depuis je ne rêve que de voyages, que de partir à l'autre bout du monde. Alors dès que possible, je prends mon appareil photo, mon billet d'avion, et je m'en vais là où mes coups de cœur m’emmèneront.

LEAVE A COMMENT