Bora Bora, l’île aux cinquante nuances de bleu.

Où aimeriez vous voyager?

Regarde si le voyage que tu souhaites faire est sur mon site :)

Bora Bora, l’île aux cinquante nuances de bleu.

Lorsque vous arrivez à l’aéroport de Bora Bora, situé sur un petit îlot en face de l’île, vous ne pouvez qu’être ébloui par les couleurs qui se présentent devant vous.

Malgré le temps médiocre, je suis restée bouche bée tellement le lagon de Bora Bora est magnifique. Un vrai paysage de carte postale et encore plus. Ce lagon autour de l’île est d’une beauté à vous couper le souffle. Le bleu se décline en de millions de nuances qu’on avait jamais vu jusque là. Je reconnais que je m’attendais pas à ça. Mais j’ai su direct que mon appareil photo et moi on allait se régaler jusqu’à saturation.

 

bora10

bora5

Bora1

bora6

bora3

bora4

 

C’est donc en navette de l’aéroport qu’on s’est rendu jusqu’à la ville principale (Vaitape) de Bora Bora où un bus nous a emmené jusqu’à notre hôtel. Le premier jour, le temps était vraiment pas terrible et on a même eu le droit à une mini tempête avec des vents très forts. Je vous assure que quand on dort dans un bungalow pilotis au dessus de l’eau et qu’on voit les arbres et tout le reste bougé autant, on a du mal à dormir 😉

 

bora11

bora18

 

Heureusement le lendemain, le temps s’est vite amélioré, les nuages se sont dégagés, et on a pu commencer à profiter de cette île. Petite balade dans la chaleur, avant de tomber sur une belle plage près de l’hôtel, la pointe matira, où l’eau est encore plus turquoise qu’ailleurs, avec la plage de sable fin blanc, on se croirait au paradis.

 

bora18 (2)

bora16

bora17

bora12

 

Pas besoin de louer de voiture, à la limite un scooter (environ 75 euros la journée) si vous voulez, mais l’île de Bora Bora n’est pas très grande, 36 kms. Personnellement on a loué un vélo 15 euros la journée, on est pas arrivé à faire le tour à cause de la chaleur, mais sinon c’est tout plat, à l’exception d’une seule montée où vous pouvez vous arrêter pour rejoindre ensuite à pied les canons américains. C’est plus sympa, et vous avez plus le temps d’admirer les paysages ( ou pour vous arrêter prendre des photos).

bora23

bora21

bora22

bora24

bora27

bora14

bora15

 

Pour se nourrir, vous avez pas mal de petits snacks pas très chers (8 à 10 euros) qui vous proposent des petits sandwichs, des salades, et des poisson crus, et hamburger ou des petites pizzerias du coin. Pour des plats un peu plus copieux vous avez les restaurants des hôtels mais forcément plus cher. Par contre contrairement aux deux autres îles précédentes, la nourriture est moins élaborée, et on vous propose plus des plats à l’américaine, comme salade césar, steak frites, des nuggets.. C’est pas ici où vous aurez le meilleur repas.

 

bora13

 

La plupart des plages sont privées et vous ne pourrez pas y accéder car les propriétaires ont mis des barrières. Mais il faut savoir qu’en fait la plage appartient à l’état et que ces personnes se sont appropriés ces bouts de plage.. Vous amusez quand même pas à escalader les barrières, je ne suis pas sûre que vous serez bien accueillis =)

 

bora2

 

Vous avez beaucoup d’activités nautiques qui vous sont proposées à Bora Bora, comptez à peu près 75 euros par activité au minimum..: Jet ski, tour en pirogue, plongée, aqua safari, location bateau avec moteur ou sans… Ce n’est pas donné, mais ça vaut le coup, et ça serait dommage d’avoir parcouru tout ces kilomètres pour ne rien faire.

 

De notre côté on a décidé de prendre un tour  d’une demi journée, où on va pouvoir faire du snorkeling, voir de près les requins et les raies et visiter le lagoonarium. Première étape, on atteint un endroit peu profond, où les raies et requins se côtoient. On plonge dans l’eau pour se retrouver au milieu d’eux, pendant que les prestataires leur donnent du poisson pour se nourrir.. Pratique qui ne me plait pas du tout, car on habitue ces charmantes bêtes à a être nourries et qui pourrait avoir de mauvaises conséquences par la suite… On a quand même profité d’être ici pour les observer de près, voir même qu’elles vous touchent. C’était juste un moment magique de nager avec des requins à pointes noires. (petite vidéo que j’ai faite loin en amateur) Ils ne sont pas réputés pour être dangereux mais attention tout de même. Il ne faut pas s’amuser à les toucher ou trop les exciter.

 

bora25

 

Pour la petite histoire, un enfant de 9 ans s’est fait devant nous mordre (manger) la main par un requin car malgré les réprimandes de notre guide il s’amusait à les attraper. Le requin n’a pas apprécié et à fini par mordre sa main très grièvement. Avec le sang dans l’eau on a préféré tous vite remonté à bord. Après cet épisode, on était tous un peu secoué, mais on a continué la promenade. On est allé jusqu’à un endroit avec plein de coraux, donc plein de poissons tropicaux. C’était également un super moment. On a fini le tour par le lagoonarium, où on a vu des tortues, des raies, et des requins citrons. Au moment de nous faire nager avec eux, plus personne n’osait y aller. Puis finalement on s’est lancé, à part la moitié des filles qui avaient l’air d’être toujours aussi traumatisées de notre expérience précédente. (voir la seconde vidéo) Malgré cet incident, on a passé un excellent moment et je n’aurai jamais cru faire ça une fois dans ma vie.

 

bora19

bora20

 

Pour l’hébergement c’est beaucoup d’hôtels de luxe, qui ont leur propre îlot et plages privées comme le Saint Régis de Bora Bora ou au Four Seasons, mais le tarif est très élevé, quasi 1000 euros par chambre et par nuit. Pas d’auberge de jeunesse sur l’île. Mais prenez plutôt des petites pension de familles.

Lorsque vous prenez l’avion pour repartir, n’oubliez pas de regarder par le hublot car la vue est encore plus magique et c’est le moment pour prendre des photos. Vous avez une vue sur toute la montagne, les lagons, et les hôtels de luxe qui sont impressionnants de haut.

 

bora7

bora8

bora9

Enregistrer

Myriam

Myriam

Passionnée de Photographie depuis ma tendre enfance, et après une licence en arts de la scène, spécialisée en photographie, je suis partie un an aux états unis. Depuis je ne rêve que de voyages, que de partir à l'autre bout du monde. Alors dès que possible, je prends mon appareil photo, mon billet d'avion, et je m'en vais là où mes coups de cœur m’emmèneront.

LEAVE A COMMENT

Laisser un commentaire